Avignon, Jeudi 11 juillet 2019 Journée Nécessaire

Jeudi 11 juillet 2019
Journée Nécessaire au Théâtre des Carmes
Avant Projet


8H30 – Petit train poétique
balade poétique à bord du petit train touristique d’Avignon, ponctuée d’arrêt et lecture de textes d’André Benedetto
Lecteurs : Claude Djian, Corrine Dérian, Fabrice Lebert,…
Durée 2h

VOIR LE FILM



11h – Atelier Sérigraphie
Par Christian Bourgeois

14h – Rencontre / débat – Les artistes dans la cité
Comment André Benedetto à investi la cité, avec la participation des habitants sur plusieurs projets.
Participation attendue d’Ernest Pignon-Ernest et Gerard Paris-Clavel ( pour leur mode d’intervention artistique spécifiquement lié à la ville) , ……
Parallèle avec le théâtre américain dans les villes ( Emeline Jouve et Kate Bredeson) .
participants : Emeline Jouve, Kate bredeson, Ernest Pignon-Ernest, Charles Silvestre, …
Rencontre introduite et ponctuée par de simples propositions, projets de mésententes cordiales et de controverses, imaginées par Jean-Marc Peytavin
La mésentente partisane ne participe en rien d’une « montée de l’insignifiance » censée compromettre l’interrogation démocratique (Castoriadis, 1996). Ce dédoublement du sens est essentiel à l’exercice de la critique, pour lutter contre l’unicité du « sens commun » que les partis prétendent représenter et forcer par leur opposition des réalités incompatibles à loger dans un même monde (Rancière, 1995 et 2004). La discorde idéologique permet à la division de s’approfondir — unilatéralement — jusqu’à ces fondements catégoriques, et contraint les conceptions politiques à se renforcer face à la contestation ; d’où le développement des clivages au fil des débats. Leur importance pour la pensée politique se mesure sans doute même à l’incommunicabilité persistante qu’ils provoquent.

Pas plus que le dialogisme ne présume du dialogue, la textualité ne préjuge de l’œuvre ou du grand texte. Mais s’il y a bien du texte dans le débat politique, c’est sans doute le conflit dont il est l’enjeu qui empêche de l’assimiler au commentaire journalistique, au spot publicitaire ou au divertissement people dont il est censé subir l’empire. Le lieu commun lui-même le reconnaît, en présentant la « fin des idéologies » comme une perte. Gardons-nous donc de placer la discorde sous le signe du négatif.
G Corroyer, « Les discordes idéologiques dans le débat politique »

Improvisation sur le thème par José Sobrecases et JM Peytavin

21h – Concert Colette Magny par Faïza Kaddour

error: Content is protected !!