Maison des vautours

Stéphanie Navecth a créé une nouvelle muséo/scénographie à la Maison des vautours dans les gorges de la Jonte. J’y ai contribué en réalisant des vidéos en 3D sur le vol des vautours et des montages image à partir de très belles photos de volatiles. Ils avaient disparu en 1980, mais les voici maintenant près de 800 sur les Grands causses, et avec leurs balises GPS ils sont devenus des rapaces 2.0 qu’on suit facilement à la trace …

Visite de l’espace un dimanche, en tant que spectateur …

Belle sensation. Subtil, sensible et inspiré. Les pleins et les déliés s’enchaînent. Comme dans une bonne mise en scène on ne voit pas les ficelles, et quand le premier tour s’achève sur la terrasse, on a envie de recommencer, on se sent pris par la main comme dans un conte. Il y a plein de niveaux de lecture qui sont élégamment reliés au décor et à l’architecture intérieure, à la mise en page des visuels. Les quelques objets à toucher occupent les mômes pendant que les parents ont le nez collé sur les panneaux, mais on les touche aussi au passage, comme pour se lier d’amitié avec le lieu. La déambulation générale dans cette caverne entr’ouverte au jour, les petits trucs à caresser, la bande son qui fait office de chœur grec, c’est magique…

La restitution des images vidéos est excellente, et ces images jouent très bien en contrepoint/complément des visuels. C’est léger comme un vautour qui plane, mais c’est aussi bien plein comme un œuf. Debussy ou Ravel auraient pu y trouver place… C’est une épure, bravo !



error: Content is protected !!