Porte-voix

dimanche 5 juillet 2020,

passation de pouvoirs à la mairie d’Arles.
Retour des hobereaux aux affaires. La plèbe réclamait un changement de feuilleton. Il est loin le joli mois de Mai, et le front popu, et l’anarcho- syndicalisme catalan…
Les listes citoyennes-vertes pointent le bout du nez. Marseille avec sa république de femmes. Arles plus modestement avec 2 élus de la liste « changeons d’avenir » dans l’opposition.
J’ai convaincu Dominique d’aller en informer les gabians avec cet objet mythologique qu’était le porte-voix, la voix des manifs, avant l’invention du portable. La voix égosillée de la contestation en face du chien-chien hautement fidèle à son maître.
Histoire de, on a longé l’étang du Vacarès, il faisait chaud, et pas une seule mouette à l’horizon.

VOIR LE MINI CLIP VIDEO

error: Content is protected !!